Dans le poulailler urbain

Dans le poulailler urbain

Le français râle et hurle pour rien

Il insulte et frappe son prochain

Le français ne comprend rien
Il est nerveux et a perdu

Les valeurs humaines répandues

Jadis par les religions et les bons saints

Le français a perdu la main
Alors il s’étouffe et il s’enserre

Dans sa routine, il désespère

Il ne prend plus le temps pour lui

Le français, peu à peu, se détruit
Thomas Chaline

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Nuit de neige

A M. Altaroche