La prière pour tous (III)

III.

Prie encor pour tous ceux qui passent
Sur cette terre des vivants !
Pour ceux dont les sentiers s’effacent
À tous les flots, à tous les vents !
Pour l’insensé qui met sa joie
Dans l’éclat d’un manteau de soie,
Dans la vitesse d’un cheval !
Pour quiconque souffre et travaille,
Qu’il s’en revienne ou qu’il s’en aille,
Qu’il fasse le bien ou le mal !

Pour celui que le plaisir souille
D’embrassements jusqu’au matin,
Qui prend l’heure où l’on s’agenouille
Pour sa danse et pour son festin,
Qui fait hurler l’orgie infâme
Au même instant du soir où l’âme
Répète son hymne assidu,
Et, quand la prière est éteinte,
Poursuit, comme s’il avait crainte
Que Dieu ne l’ait pas entendu !

Enfant ! pour les vierges voilées !
Pour le prisonnier dans sa tour !
Pour les femmes échevelées
Qui vendent le doux nom d’amour !
Pour l’esprit qui rêve et médite !
Pour l’impie à la voix maudite
Qui blasphème la sainte loi ! –
Car la prière est infinie !
Car tu crois pour celui qui nie !
Car l’enfance tient lieu de foi !

Prie aussi pour ceux que recouvre
La pierre du tombeau dormant,
Noir précipice qui s’entrouvre
Sous notre foule à tout moment !
Toutes ces âmes en disgrâce
Ont besoin qu’on les débarrasse
De la vieille rouille du corps.
Souffrent-elles moins pour se taire ?
Enfant ! regardons sous la terre !
Il faut avoir pitié des morts !

Mai 1830.

Voter pour ce poème!

Victor Hugo Apprenti Poète

Par Victor Hugo

Victor Hugo est un poète, dramaturge, prosateur et dessinateur romantique français, né à Besançon le 26 février 1802 et mort le 22 mai 1885 à Paris. Il est considéré comme l’un des plus importants écrivains de langue française.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie a besoin de vos mots pour s'épanouir. Participez à notre jardin de vers.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Elle est gaie et pensive

La naissance du duc de Bordeaux