objets, assujettis à tout,

 

Objets, 

aussi multiples que divers, et encore plus,
maintenant recyclés, rescapés, recouvert,
incontournables dans d’insolubles rébus
l’omniprésence de leurs matières est un mystère,

les lointaines pierres, les vieux os et bois de rennes,
accompagnèrent nos ancêtres longtemps, partout,
l’arme et l’outil naquirent ensemble, jamais sereine
l’évolution n’a pu grandir sans risquer tout,

et aujourd’hui tellement unis, ils contaminent,
les choix humains et quelles que soient les décisions,
il y a toujours à un moment, une machine
à intégrer dans les logiques d’évaluation,

ainsi la peur du changement transhumaniste
est dérisoire, car tous les êtres sont sujets
des expériences et se retrouvent sur la liste,
en toute science, la pensée, fait des objets !!!

Voter pour ce poème!

Nous avons passé des heures à écrire ce poème pour vous et maintenant nous avons besoin de votre reconnaissance en laissant un commentaire.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments