Une autre époque

Je refuse de vivre à mon époque

et me suis installé

à la cour de
Laurent le
Magnifique ;

ce bond de plusieurs siècles m’a valu

d’être peint quatre fois par
Filippo
Lippi.

Lorsque les charmes florentins m’eurent lassé,

j’ai remonté le cours du temps

pour saluer les philosophes grecs.

Une saison durant je fus l’ami

le plus fidèle d’Heraclite :

je lui dois, je crois bien, l’amour des paraboles

Plus tard j’ai visité
Saint-Pétersbourg :

ni
Gogol ni
Pouchkine

n’ont voulu m’écouter ;

ce n’est pas un vrai drame

car entre-temps les sages de la
Chine

m’ont invité chez eux.

Non, je ne puis accomplir mon devoir :

être contemporain de moi.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments