Flamme blonde

je sais que tu existes

méduse

je sais que tu respires

flamme blonde et monument de poudre

je sais que tu passes sur la plage

immense mouette à bec rose

ton silence fait table rase sur ma vie

par la fente de l’attente

je t’ai vue méditer debout comme un arbre

et je t’ai reconnue

tu ne m’as pas retiré du cratère

tu y descends avec moi

femme-terre où tout obstacle s’abolit

nid

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments