dans

épreuves du matin

Le
Matin

Muscla ses rayons
Et pourfendit l’écorce

Se déployant

sur villes et champs

Se faufilant

dans leurs ornières

Élargissant les cœurs
Aérant le souffle
Illuminant fenêtres et blé

Le
Matin en labeurs
Se proclama

matin!

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments