Golgotha

Jésus le crucifix au mur de la bouchère
Prenait-il en pitié les viandes passagères
Dans ce malin fidèle au raffut des chalands
Chuchoteurs que les rôts de veau fussent bien blancs
Et l’entrecôte mieux fissurée à la graisse.
Partant plus tendre.

Un peu c’était comme à confesse.
O

Seigneur ; le saignant les rapproche de toi.
La dame carnassière cl le monsieur qui tance.
Or. le boucher, tirant de la grande potence
Un gigot qui pendait assez proche la croix.
Frôla de lui le flanc douloureux du dieu triste
Et le sang du mouton rougit le corps du

Christ.

Norge

Voter pour ce poème!

Géo Norge [Georges Mogin] Apprenti Poète

Par Géo Norge [Georges Mogin]

Norge, pseudonyme de Georges Mogin, né le 2 juin 1898 à Molenbeek-Saint-Jean et mort le 25 octobre 1990 à Mougins, est un poète belge francophone. Une plaque commémorative est apposée sur sa maison natale, rue Jennart 14.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie est le reflet de l'âme. Laissez votre reflet briller ici.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Les fontaines ornées d’écume et d’armes blanches

Voeux simples