Gris

Hommes nés dans le gris.

Hommes gris levés tôt

Dans le vieux matin gris.

Hommes gris de fenêtres.

Hommes gris

De grande odeur grise.
Le roi

Salomon se fait une litière de bois de rose et de lapis-lazuli.
Hommes gris levés froids

Pour le gris des registres

Et le gris des plafonds.

Pour le gris des statuts

Et pour le gris des siècles.
Le roi

Salomon se fait une litière de bois de rose et de lapis-lazidi.
Hommes aigris de gris,
On vous jette un dimanche rouge
Comme une tranche de bœuf!
Un dimanche avec des éclairs.

Du gros vin faiseur de colère.

Des tessons de musique rouge

Et de l’incendie.
Fameux dimanche en filles rouges

Avec des foulards écarlates

Et des seins comme des piments

Et de l’incendie.
On vous plonge dans un bain rouge.

Mais qu’on déchire vos poitrines

Et l’on verra du cœur gris.

Chiffonniers ! !
Le roi

Salomon se fait une litière de bois de rose et de lapis-lazuli.
Chant des hommes gris :

Tu nous embêtes

Avec ton roi

Salomon

Et sa sacrée litière.

On la peindra en gris

Norge

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments