Les Plus Lus

  • Le Silence

    À Mademoiselle A. H. Le silence est l’âme des choses Qui veulent garder leur secret. Il s’en va quand le jour paraît, Et revient dans les couchants roses. Il guérit des longues névroses, De la […] Plus

  • Le petit lièvre

    Brusque, avec un frisson De frayeur et de fièvre, On voit le petit lièvre S’échapper du buisson. Ni mouche ni pinson ; Ni pâtre avec sa chèvre, La chanson Sur la lèvre. Tremblant au moindre […] Plus

  • Les étoiles bleues

    Sonnet. Au creux de mon abîme où se perd toute sonde, Maintenant, jour et nuit, je vois luire deux yeux, Amoureux élixirs de la flamme et de l’onde, Reflets changeants du spleen et de l’azur […] Plus

  • Le centenaire

    Près du laboureur poitrinaire, Devant sa porte, au jour tombant, Est venu s’asseoir sur son banc Le patriarche centenaire. Et, comme le gars se désole, Dit qu’on va bientôt l’enterrer, L’ancêtre, pour le rassurer, Lui […] Plus

  • Économie de pauvre

    « Ça vous surprend que j’fume, et que j’prise, et que j’chique ? Vous vous dit’ que pour moi qu’a besoin d’épargner C’est un’ trop gross’ dépense et qu’ça doit me ruiner ? Mais, j’fais […] Plus

  • Nocturne

    À Robert Caze. L’aboiement des chiens dans la nuit Fait songer les âmes qui pleurent, Qui frissonnent et qui se meurent, À bout de souffrance et d’ennui. Ils ne comprennent pas ce bruit, Ceux-là que […] Plus

  • Douleur muette

    À Victor Lalotte. Pas de larmes extérieures ! Sois le martyr mystérieux ; Cache ton âme aux curieux Chaque fois que tu les effleures. Au fond des musiques mineures Épanche ton rêve anxieux. Pas de […] Plus

  • Le lutin

    Par un soir d’hiver triste et bien de circonstance, Un homme encor tout jeune et tout blanc de cheveux, En ces termes, devant le plus claquant des feux, Raconta le Lutin nié par l’assistance : […] Plus

  • La cendre

    De la sorte — parlant par la voix du Curé — La cendre de l’âtre interpelle La chambrière antique à l’air dur et madré Qui vient la prendre avec sa pelle : « Épargne-moi donc, […] Plus

  • Les yeux bleus

    Tes yeux bleus comme deux bluets Me suivaient dans l’herbe fanée Et près du lac aux joncs fluets Où la brise désordonnée Venait danser des menuets. Chère Ange, tu diminuais Les ombres de ma destinée, […] Plus

  • Les larmes du monde

    À la mémoire de mon frère Émile Rollinat. Dans les yeux de l’Humanité La Douleur va mirer ses charmes. Tous nos rires, tous nos vacarmes Sanglotent leur inanité ! En vain l’orgueil et la santé […] Plus

  • Les deux bouleaux

    L’été, ces deux bouleaux qui se font visàvis, Avec ce délicat et mystique feuillage D’un vert si vaporeux sur un si fin branchage, Ont l’air extasié devant les yeux ravis. Ceints d’un lierre imitant un […] Plus