Révolte des Anges

Nos fameux fusils de sable sec.

Nos fameux canons de lerre glaise.

Nos ailes de poussière et nos becs

De suie cl nos tourelles de braise.

Quelle armée et quelle artillerie !
On en a lue des anges dans

Les impasses glissantes du vent.

Nos clairons leur ont suce le jus.

Séraphins grilles sur vos échelles.

Anges effeuillés, petits flocons

Prisonniers de nos chaînes de glu.

Salue/ ces brigades rebelles !

Les brèches du ciel, nous les tenons.
Et grincent les fifres du démon

Surelets puis grandis en orage :

Ce sont les orgues des beaux ravages.

Quelle grande marée elles font.
Nos fameux fusils de sable sec

Tirent leurs célèbres coups de feu.

Dans la cime on les entend avec

Lenteur moudre le trône de

Dieu.

Norge
Ange

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments