Aphorismes

Aimer la Vérité,
C’est aimer dans son cœur une Naïade blanche.
Le peintre la demande aux rires des couleurs.

*

Sans la beauté de Dieu, le cœur de l’homme est sombre.

*

Quelquefois le génie est le mot d’un enfant.

*

Souvent sous un méchant se cache un malheureux.
Soyez doux ; pardonnez. Vos pardons, Dieu les compte.

*

Seigneur ! Amour terrible et Bonté redoutable !
Que l’Esprit de Bonté nous rassemble à sa table,
Et qu’il partage à tous le vin et le froment !

*

Riches, rappelez-vous les paroles divines ;
Couronnés d’or, songez aux couronnes d’épines.

*

Je n’ai pas tenu sous mes doigts
Une lyre orgueilleuse et rare,
Mais un pauvre instrument barbare
Taillé dans l’arbre de la croix.

*

Savoir aimer suffit, savoir aimer délivre ;
Âmes simples et cœurs souffrants, vivons ce livre.

Voter pour ce poème!

Germain Nouveau Apprenti Poète

Par Germain Nouveau

Germain Marie Bernard Nouveau, né le 31 juillet 1851 à Pourrières où il est mort le 4 avril 1920, est un poète français.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Vos commentaires sont le carburant de notre inspiration. Alimentez notre feu poétique.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

L’offrande à la nature

Charité