De sa juste amour et estrange peine

Je reconnois en elle mon courage
Car le sien mesme estre le mien je croy.
J’y reconnois de Nature la loy,
Qui de nous deux n’ha fait qu’un mesme ouvrage.

Je reconnois encores d’avantage :
Je suis en elle, et je la sens en moy.
Pour le moins donq aux signes que je voy
Elle est la mienne, ou moy la sienne image.

Je pense avoir des signes apperceus
Qu’elle ayt amour autant que moy certaine
Mais tous mes sens (las) en fin sont deceus.

Souffrois tu plus que moy de grieve peine,
Ô de mon mal l’exemple Narcissus,
En adorant ton ombre en la fonteine ?

Suite du Repos de l’autheur

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Guillaume Des Autels

Guillaume Des Autels, né en 1529 en Bourgogne et mort dans les années 1580, est un poète et polémiste français associé à la Pléiade.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Chaque commentaire est une page de l'histoire poétique de notre forum. Écrivez votre chapitre, tel un Camus des vers.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Quand nature forma d’un art industrieus

Si onques de pitié ton âme fut atteinte