Ruse du cœur

Sans briser l’idole qu’on aime,
S’accuser ou se repentir,
C’est le moyen de pervertir
Notre conscience elle-même :
Mal faire en disant Peccavi !
Oh ! l’habile et fin stratagème
Du cœur rusé, du cœur ravi.

Voter pour ce poème!

Henri-Frédéric Amiel Apprenti Poète

Par Henri-Frédéric Amiel

Henri-Frédéric Amiel est un écrivain et philosophe suisse, auteur d'un journal intime exceptionnel tant par son volume que par la valeur et l'universalité de son message.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie est le miroir de l'âme. Reflétez la vôtre dans nos commentaires, à la manière de Baudelaire.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Réflexion tardive

Sans le savoir