La pluie a la voix de la mélancolie

La pluie a la voix de la mélancolie

Et des rêves doux que l’on fait aux longs soirs

Et je te dirai des choses recueillies

Quand elle étendra sur nos vastes espoirs

Sa chanson plaintive et sa face pâlie.
Et la pluie un jour sur tes cheveux que j’aime

A semé doucement des perles et des larmes

Dis, tu t’en souviens de ce beau diadème

De pleurs, que la pluie aimée et qui nous charme

A semé doucement sur tes cheveux que j’aime.
1938-1939

Voter pour ce poème!

Laisser un avis, une critique ou analyse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La nuit, lorsque je dors

Le lierre et le thym