Grandes manœuvres

La nuit chasse le jour qui pourchasse la nuit

Ombres sans nombre

Nombres sans ombre

A l’infini

Au pas cadencé

Nombre des ombres

Ombre des nombres

A l’infini

Au pas commencé

La nuit chasse le jour qui pourchasse la nuit

Et la meute des jours sans fin hurle à la vie.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments