Les animaux ont des ennuis

Le pauvre crocodile n’a pas de
C cédille on a mouillé les
L de la pauvre grenouille le poisson scie a des soucis le poisson sole ça le désole

Mais tous les oiseaux ont des ailes même le vieil oiseau bleu même la grenouille verte elle a deux
L avant 1″E

Laissez les oiseaux à leur mère

laissez les ruisseaux dans leur lit

laissez les étoiles de mer

sortir si ça leur plaît la nuit

laissez les p’tits enfants briser leur tirelire

laissez passer le café si ça lui fait plaisir

La vieille armoire normande

et la vache bretonne

sont parties dans la lande en riant comme deux folles

les petits veaux abandonnée

pleurent comme des veaux abandonnés

Car les petits veaux n’ont pas d’ailes

comme le vieil oiseau bleu

ils ne possèdent à eux deux

que quelques pattes et deux queues

Laissez les oiseaux à leur mère

laissez les ruisseaux dans leur lit

laissez les étoiles de mer

sortir si ça leur plaît la nuit

laissez les éléphants ne pas apprendre à lire

laissez les hirondelles aller et revenir.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments