Un Ange avoit predit le temps de sa venuë

Un Ange avoit predit le temps de sa venuë ;
Au jeune enfant Prophete un Ange au temps promis
L’annonça, la fit estre à cet esprit cognuë
Qu’amour à son empire onques ne vid soubsmis.

Par un Ange il rendit les pensers affermis
Qui troubloient de Joseph la vieillesse chenuë.
Les Anges ont chanté sa creche dans la nuë.
Un Ange l’enleva d’emmy ses ennemis.

Par l’Ange les pasteurs sa naissance entendirent.
Les Anges au desert à ses pieds se rendirent,
Un Ange maintenant conforte ses esprits.

Ô Truchements du ciel, combien de benefices
Nous apportent vos faits : vous nous avez apris
Qu’il estoit homme et Dieu, par vos divers offices.

Théorèmes

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Jean De La Ceppède

Jean de La Ceppède, seigneur des Aygalades, né en 1548 ou 1550 et mort à Avignon le 21 juillet 1623, originaire de Marseille, est un poète et magistrat français.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie est le reflet de l'âme. Laissez votre reflet briller ici.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Je vis, je triche

Les autres en tout sens laissent aller leur vie