Comme Flore tapissoit

Comme Flore tapissoit
Un jour Amour l’aperçoit,
Il lui fit la connaissance,
Ce petit nain qui m’occit,
Puis auprès d’elle il s’assit
Pour deviser à plaisance.

Le dé de Flore tomba,
Amour l’échine courba
Pour le ramasser bien vite.
J’étais là les regardant…
Ma maîtresse cependant
A le rendre ainsi l’invite :

‘ Amour, je vous prie, rendez,
Rendezmoi vite mon dé,
J’ai de lui souci et cure :
Il me sert si bien à point
Que l’ayant je ne crains point
L’aiguille ni sa piqûre ! ‘

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Jean Godard

Poemes Jean Godard - Découvrez les œuvres poétiques de Jean Godard

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les poèmes sont des trésors cachés. Partagez les vôtres, comme Éluard partageait ses rêves.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Une nuit qu’on entendait la mer sans la voir

Vivre