Dialogue du Mort et du Vif

Viendrez-vous ? —

Je vous connaiisais : je ne vous reconnais plus.
Viendrez-vous ? —

Eh, qui donc parle ?

Je ne sais qui vous êtes.
Viendrez-vous de notre côté ?

Vous êtes un faux visage qui fait semblant de vivre, je n ‘ai rien à vous dire.
Vous viendrez, je le sais vous rejoindrez nos rangs qui croissent tous les jours et piétinent dans l’ombre.

Alors je franchirai le seuil infranchissable nous sommes l’un à l’autre
fermés impénétrables je parle déjà seul il faudra bien me taire.

Jean Tardieu
Mort

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments