Dans l’herbe

Je ne peux plus rien dire

Ni rien faire pour lui.

Il est mort de sa belle

Il est mort de sa mort belle

Dehors

Sous l’arbre de la Loi

En plein silence

En plein paysage

Dans l’herbe.
Il est mort inaperçu

En criant son passage

En appelant, en m’appelant

Mais comme j’étais loin de lui

Et que sa voix ne portait plus

Il est mort seul dans les bois

Sous son arbre d’enfance

Et je ne peux plus rien dire

Ni rien faire pour lui.
1939

Voter pour ce poème!

Laisser un avis, une critique ou analyse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nature, laisse-moi…

Le Berger et la Mer