La chambre de la châtelaine

…La châtelaine en sa molle indolence,
De ses pensers suivait le cours changeant
Et se taisait. Dans la lampe d’argent,
Qui se balance à la haute solive,
Se consumait le doux jus de l’olive ;
De ses contours ciselés avec art
Quelques rayons échappés au hasard
Vont effleurer le ciel, où se déploie
L’azur mouvant des courtines de soie ;
Les longs tapis, où, d’un épais velours
La blanche hermine enrichit les contours ;
Du dais massif, les angles où se cache
L’or du cimier sous l’ombre du panache,
Et la splendeur des pilastres dorés
Qui de l’estrade entourent les degrés.
D’un champ de soie, où l’argent se marie,
Le beau tissu de la tapisserie…

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Madame Amable Tastu

Poemes Madame Amable Tastu - Découvrez les œuvres poétiques de Madame Amable Tastu

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Laissez vos mots danser comme Verlaine, et notre forum deviendra une symphonie poétique.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Toujours

Dans le temps dans la nuit