Le soir (II)

Sur la musique de Garni.

En vain l’aurore,
Qui se colore,
Annonce un jour
Fait pour l’amour ;
De ta pensée
Tout oppressée,
Pour te revoir,
J’attends le soir.

L’aurore en fuite,
Laisse à sa suite
Un soleil pur,
Un ciel d’azur :
L’amour s’éveille ;
Pour lui je veille ;
Et, pour te voir,
J’attends le soir.

Heure charmante,
Soyez moins lente !
Avancez-vous,
Moment si doux !
Une journée
Est une année,
Quand pour te voir,
J’attends le soir.

Un voile sombre
Ramène l’ombre ;
Un doux repos
Suit les travaux :
Mon sein palpite,
Mon cœur me quitte…
Je vais te voir ;
Voilà le soir.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments