L’honnêteté, douceur, rigueur

Il ne fallait, maîtresse, autres tablettes
Pour vous graver, que celles de mon cœur.
Où de sa main, Amour, notre vainqueur
Vous a gravée de vos grâces parfaites.

Là vos vertus au vif y sont portraites,
Et vos beautés causes de ma langueur,
L’honnêteté, la douceur, la rigueur,
Et tous les biens et maux que vous me faites.

Là vos cheveux, votre œil et votre teint
Et votre front s’y montre si bien peint,
Et votre face y est si bien enclose,

Que tout est plein : il n’y a nul endroit
Vide en mon cœur : et quand Amour voudrait
Plus ne pourrait y graver autre chose.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments