Clartes Terrestres

Et encore une autre lumière
Le nombre en augmente toujours
Autant d’étoiles que de jours
J’attends

Que passe là derrière

La voix qui monte la première
Le monde regarde à son tour

Le soleil pourrait disparaître

Un astre nouveau vient de naître
Éclairant le ciel

Un œil immense artificiel

Qui regarde passer les autres

Avec plus de curiosité

Sur le visage inquiet qui change
Un éclair d’électricité

Pierre Reverdy
Lieux

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments