Les citernes

Au milieu des terrains désertés parmi la suie des soies brûlées auprès de la bourse des valeurs non loin des piliers du crépuscule sous le cadran des équinoxes par-delà les gelées blanches du temps au fond de l’œil des quatre coins au centre du métropolitain

il y a les citernes

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments