Incantation

Que nul ne les atteigne ni ne les sépare

Que rien ne sépare l’hippocampe de la sirène

la sirène de l’hippocampe,

Robert de Youki,

Youki de Robert.
Que quiconque le tenterait

soit punit de mort, mis à mal,

souffre mille maux
Par leurs étreintes et leurs baisers

par leurs mots leurs confidences

leurs secrets communs, leur chair

et que rien ne l’atteigne elle

dans sa beauté dans sa jeunesse

dans sa santé dans sa fortune

dans son bonheur et dans sa vie

et qu’ils soient unis bientôt.

Voter pour ce poème!

Robert Desnos Apprenti Poète

Par Robert Desnos

Robert Desnos est un poète français, né le 4 juillet 1900 à Paris et mort du typhus le 8 juin 1945 au camp de concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie à peine libéré du joug de l’Allemagne nazie.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les poèmes sont des voyages. Embarquez avec nous, comme Jules Verne, et écrivez votre aventure.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Effet de soir

Les accroche-coeurs