Le Léopard

Si tu vas dans les bois,

Prends garde au léopard.

Il miaule à mi-voix

Et vient de nulle part.
Au soir, quand il ronronne,

Un gai rossignol chante

Et la forêt béante

Les écoute et s’étonne,
S’étonne qu’en ses bois

Vienne le léopard

Qui ronronne à mi-voix

Et vient de nulle part.

Voter pour ce poème!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Que tes yeux clairs, tes yeux d’été

A la fontaine