immortalité présente

 

Immortalité, 

Notre réalité aperçoit un présent,
Car l’unique qualité se passe de quantité,
Un cycle devient complet dans sa normalité
Quand aucun dépassement ne se nourrit de temps,

L’horizon ne se connaît jamais de lui-même,
Le plus petit des êtres est déjà infini,
Car sa place en atteste, l’étrange indéfini,
Dès qu’il vient à disparaître, se ressème,

La vie serait pour cela cette autre rive,
La lueur porte en elle le plus ardent des feux
Important et futile s’unissent, juste entre eux,
Car dans la connaissance, les inconnus survivent,

Toute immobilité est inconnaissance
Pourtant l’intelligence sait aussi contempler
Voir sans se lasser et laisser accoupler
À l’immortalité, l’éternelle naissance…

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments