Exergue

J’en appelle à la trahison des miroirs

au verre grossissant de l’oubli

j’en appelle à la fumée sans feu

à l’anneau sans doigt

aux lettres majuscules des citations

pour ne pas mourir sans une injure aux lèvres.

15 octobre 1935

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

A quoi songeaient les deux cavaliers …

Lydia