Désastre tangible

Tout insecte compté (le métal de l’herbe a cravaté leur gorge)

menstrue de cendre

bond lent d’un four tendant sa surprise de pains dont l’équipage

pris au piège dessèche tout litige désastre blocs

au bout de l’œil la gueule sous le bâillon de nuages volcan écartelé le
Bédouin de ce désert9 devanture d’un tout doux de
Caraïbe roulant sur des os et des ans

sa caravane écoutée d’engloutis

pieds ou éclat quel quarteron de nègres ou de peaux rouges massacrés à la fin de la nuit rengaine ta dégaine jamais née et tes pieds portés par les eaux les restitue au tablier sans cris d’un strom présomptueux

Voter pour ce poème!

Aimé Césaire Apprenti Poète

Par Aimé Césaire

Aimé Césaire, né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe et mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France, est un écrivain et homme politique français, à la fois poète, dramaturge, essayiste, et biographe.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Rejoignez notre monde de mots, où chaque commentaire est un baiser de Ronsard à l'âme.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Vous qui habitez l’Orque noir

Quels apprets