L’étendue vibre

Au fond des criques intimes

Où les ressacs rongent nos fibres et nos tissus

Nous oublions

tapis dans nos chagrins
Qu’au loin qu’autour
L’étendue vibre

Comment y pénétrer?
Comment surgir de ces ravages?
Extirper l’âme de ses dégâts?

Comment restituer beauté à la beauté?

Comment soutenir

même d’un cœur en fracture
Le jeu précaire et prodigue
De cette vie
Aux aguets?

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments