Regarder le matin

Hors de la flaque obscure

S’échappe

Le
Matin

Nous soustrayant au cri funèbre
Pétrissant de couleurs les recoins de la ville

Il se mélange au sol

S’accole à l’air

S’étend sur les ravages de l’ombre.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments