Mystère

Je veux que le matin l’ignore

Le nom que j’ai dit à la nuit,

Et qu’au vent de l’aube, sans bruit

Comme une larme il s’évapore.
Je veux que le jour le proclame

L’amour qu’au matin j’ai caché,

Et, sur mon coeur ouvert penché,

Ainsi qu’un grain d’encens l’enflamme.
Je veux que le couchant l’oublie

Le secret que j’ai dit au jour

Et l’emporte, avec mon amour.

Aux plis de sa robe pâlie !

Voter pour ce poème!

Armand Silvestre Apprenti Poète

Par Armand Silvestre

Découvrez les œuvres poétiques de Armand Silvestre, ou Paul-Armand Silvestre écrivain français, romancier, poète, conteur, librettiste et critique d'art, né le 18 avril 1837 à Paris, mort le 19 février 1901 à Toulouse.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie est le miroir de l'âme. Reflétez la vôtre dans nos commentaires, à la manière de Baudelaire.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

La dame en pierre

Ballade du Rossignol