Départ

Pour la dernière fois je reprends le caminho do

Mar

Mais je n’en jouis pas à cause d’Oswald qui a le cafard

Et qui fait le sombre ténébreux

La

Serra est dans le brouillard

L’auto a des à-coups

Le moteur des ratés

Blaise Cendrars

Voter pour ce poème!

Blaise Cendrars Apprenti Poète

Par Blaise Cendrars

Blaise Cendrars, de son vrai nom Frédéric-Louis Sauser, est un écrivain d'origine suisse, naturalisé français, né le 1er septembre 1887 à La Chaux-de-Fonds, dans le canton de Neuchâtel (Suisse), et mort le 21 janvier 1961 à Paris. Il est également connu sous les pseudonymes de Freddy Sausey, Frédéric Sausey, Jack Lee, et Diogène.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Rejoignez notre cercle de poètes, où chaque mot compte, comme dans les vers de Mallarmé.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Tout entière au néant

Une nuit qu’on entendait la mer sans la voir