Le narcissisme de la vie,

Toutes les expériences de vie m’ont appris à ressentir le temps de
crise et à en sortir avec un minimum de pertes.
J’ai beaucoup perdu, mais je n’ai jamais perdu de principes, donc je
suis la personne la plus riche de la vie.
L’art d’écrire est la seule richesse qui vous dédommage de toutes les
pertes de la vie.
La perte ne signifie pas toujours l’effondrement, mais nous incite
plutôt à revoir en profondeur nos erreurs pour construire un succès
presque certain dans le futur.
Le sacrifice reste un symbole de courage et d’héroïsme à toutes les époques.
La trahison est un acte méprisable et le métier de lâches.
Le narcissisme de la vie, c’est que son don perdure malgré certaines
privations qu’il exerce contre nous parfois pour nous enseigner
certaines de ses leçons.
L’écriture,
avec une âme douce et un cœur plein d’amour, est l’une des images
d’une vie rêveur..
La forme la plus pure de l’amour humain est d’établir des rêves
collectifs qui apportent le bonheur à tous les cœurs.
La belle ruée et l’audace permettent parfois d’atteindre de beaux objectifs.
Nous avons consacré notre vie à nos intérêts personnels, et cela
devient un enfer insupportable quand on pense à l’intérêt général de
nos sociétés, c’est le bonheur qui dure.
Dans le théâtre de la vie, avec sa frénésie, son calme, ses joies, ses
peines et ses vicissitudes, nous rencontrons de nombreuses personnes,
rares parmi lesquelles restent chères au cœur.
Dans le théâtre de la vie, avec sa frénésie, son calme, ses joies, ses
peines et ses vicissitudes, nous rencontrons de nombreuses personnes,
rares parmi lesquelles restent chères au cœur.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie est le miroir de l'âme. Reflétez la vôtre dans nos commentaires, à la manière de Baudelaire.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Je marche avec toi, même si le chemin est pavé d’épines, sur le chemin de la vertu, et je ne marcherai pas avec toi sur le chemin du péché, même si le chemin est parsemé de toutes les fleurs. Quiconque s’accroche à la vertu, il porte en lui un trésor qui ne finira jamais de morale etde don. Quiconque s’accroche à la vertu, il porte en lui un trésor qui ne finira jamais de morale etde don. La loi s’incline devant la vertu avec pudeur et révérence. La vertu est une sorte d’immortalité parce qu’une personne meurt, et ses vertus restent, immortalisant son nom dans cette existence. La grandeur de la vertu est qu’elle nous purifie de la plupart des défauts et nous fait vivre dans une rare pureté spirituelle. La vertu est la source de tout bien, qu’elle soit la plus belle aspiration de notre vie. Notre poursuite de la vertu est une représentation d’une vie avec des idées raffinées. Parmi les plus nobles vertus figurent nos nobles sentiments pour les autres et pour la vie. Le printemps de la vie est la vertu plantée en nous depuis l’enfance par nos chers parents.

Vivre un penseur,la vie vous apparaît comme un spectacle contemplatif. Il est de votre devoir d’y jouer votre rôle avec beauté, intégrité et excellence.