quand l’âme parle avec elle -même

en plein silence
une conversation silencieuse
ses appels sans son
au fond de moi cachés
vient de l’inconnu

peut- être de ciel
peut -être de fond de l’âme
une âme étrange à l’âme
elle m’a surpris par sa venue
au milieu de la nuit, parle-moi
j’ignore son contenu et son désir
touche mon âme avec une grande affection
je n’ai témoigné pas avant
son bourdonnement ai incompréhensible
mais presque familier
m’as rendu visite auparavant
quand et où je ne sais pas
mais avec le même flux
son mouvement est léger
sa flamme était douce
possède profondément tout en moi
je reprends tout que j’ai vécu
instants par instants
il passe devant mes yeux
comme un barré de mémoire sans fin
chaleur auto infligée’
et la soumission à ce flux
atteint le point des larmes
sans chagrins
ou de joie
larmes d’éblouissement de ce moment
point d’exclamation !
confusion
quand l’âme parle avec elle -même
avec des sens que nous ne connaissons pas
en silence et tous les sens écoutent
et cet étrange fait son devoir
sa lumière semble à faner
à ce qui est passé. toute la nuit
ce n’est pas un roman à raconter
c’est un sens que j’ai vécu
je n’ai pas cherché d’explications

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Votre commentaire est une étoile dans notre ciel poétique. Brillez avec le vôtre.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Ce sont des moments avec soi

Au bord de la vie