Les Rois Mages

Ils perdirent l’étoile, un soir ; pourquoi perdon
L’étoile ? Pour l’avoir parfois trop regardée,
Les deux rois blancs, étant des savants de Chaldée,
Tracèrent sur le sol des cercles au bâton.
Ils firent des calculs, grattèrent leur menton,
Mais l’étoile avait fuit, comme fuit une idée.
Et ces hommes dont l’âme eût soif d’être guidée
Pleurèrent, en dressant des tentes de coton.
Mais le pauvre Roi noir, méprisé des deux autres,
Se dit ‘Pensons aux soifs qui ne sont pas les nôtres,
Il faut donner quand même à boire aux animaux.’
Et, tandis qu’il tenait son seau d’eau par son anse,
Dans l’humble rond de ciel où buvaient les chameaux
Il vit l’étoile d’or, qui dansait en silence.

Les musardises

Voter pour ce poème!

Edmond Rostand Apprenti Poète

Par Edmond Rostand

Edmond Rostand, né le 1ᵉʳ avril 1868 à Marseille et mort le 2 décembre 1918 à Paris, est un écrivain, dramaturge, poète et essayiste français. Il est l'auteur d’une des pièces les plus connues du théâtre français, Cyrano de Bergerac.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Chaque commentaire est une étincelle dans notre feu sacré. Enflammez-nous.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Ne pense pas, Bouju, que les nymphes latines

Pas pour vous