Réflexion amoureuse

Je vais la voir, la presser dans mes bras.
Mon cœur ému palpite avec vitesse ;
Des voluptés je sens déjà l’ivresse ;
Et le désir précipite mes pas.

Sachons pourtant, près de celle que j’aime,
Donner un frein aux transports du désir ;
Sa folle ardeur abrège le plaisir,
Et trop d’amour peut nuire à l’amour même.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments