Aubade

L’aube est bien tardive à naître,
Il a gelé cette nuit ;
Et déjà sous ta fenêtre
Mon fol amour m’a conduit.

Je tremble, mais moins encore
Du froid que de ma langueur ;
Le frisson du luth sonore
Se communique à mon cœur

Ému comme un petit page,
J’attends le moment plus sûr
Où j’entendrai le tapage
De tes volets sur le mur ;

Et la minute me dure
Où m’apparaîtra soudain,
Dans son cadre de verdure,
Ton sourire du matin.

Voter pour ce poème!

François Coppée Apprenti Poète

Par François Coppée

François Édouard Joachim Coppée, né le 26 janvier 1842 à Paris où il est mort le 23 mai 1908, est un poète, dramaturge et romancier français.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Dans l'univers des poèmes, chaque commentaire est une pépite de Proust. Partagez votre trésor.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

À Mademoiselle Jane Sabatery

Aubade parisienne