Grains D’ambre pour un Komboloi

KATSIMBALIS

De sa maison, épaisse d’ombre et de silence,
Alexandre
Soutsou, le
Colosse est parti, sa voix de tonnerre ne réveille plus les coqs.

EX
VOTO

Une menotte de fer blanc pour remercier ou pour prier les mille dieux en un.

LA
PRISON
DE
SOCRATE

Dans la cellule

où perdure la sage parole,

ils se photographient,

niais et satisfaits,

les vacanciers.

SUR
L’ACROPOLE

Nous buvons du résiné sur des pierres tutélaires décorées de coquelicots sous le regard des
Caryatides de résine.

CHEZ
DEMOCRITOS

Les platanes tamisent le soleil en furie, c’est l’heure des tavernes envahies d’ombre et d’ouzo.

THESSALONIQUE

Au vieux palais
Koffa c’est la fête pour les cent ans de la librairie
Molha.
Un perroquet parmi les livres fiente et marmonne.

Ce crâne déserté

fut couronné de myrte

et d’or.

Son amour des chevaux

accoucha d’un empire.

Sous verre, ces reliques

régnent à jamais.

Le relent musqué des cabris monte avec le soleil sur les collines de cistes roses.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments