La Chasse Infinie

C’est par les veines de la terre

que vient
Dieu,

par les pieds qui sont racines

dans l’humus et la pierre,

vers les cuisses, l’aine humide

et douce

comme un herbage de varaigne,

et non du ciel

virginal

où il ne trône pas.

Sur un lit de faînes rousses

je le contemple

par les pores de l’inconscience

et j’adore la senteur fauve

qui transsude

de sa présence abyssale.

Érigé dans la folle avoine je le traque, l’aurochs éternel hérissé d’angons, dont l’oeil béant m’invite à la chasse infinie.

Voter pour ce poème!

Frédéric-Jacques Temple Apprenti Poète

Par Frédéric-Jacques Temple

Frédéric Jacques Temple, né le 18 août 1921 à Montpellier et mort le 5 août 2020 à Aujargues dans le Gard, est un écrivain et poète français. Son œuvre comprend des poèmes, des romans, des récits de voyage et des essais. On lui doit également des traductions de l'anglais et de l'italien.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Vos mots ont le pouvoir de réveiller l'esprit, tel un élixir de Voltaire. Osez commenter.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Grains D’ambre pour un Komboloi

La Mer Sauvage