Poésie, poètes, ressources et plus

  • L’orage et l’éclaircie

    Un chien fou dans les couloirs d’une maison de santé cherche son maître mort depuis l’été dernier

    Un arbre ou une pendule un oiseau un couteau une mauvaise nouvelle une bonne nouvelle

    Ton visage d’enfant comme une crème terrible tout à coup s’est figé
    Ton sourire

    comme

    Continuer la lecture
    L’orage et l’éclaircie
    Notez ce poème
  • Rayons d’octobre (I)

    Octobre glorieux sourit à la nature.
    On dirait que l’été ranime les buissons.
    Un vent frais, que l’odeur des bois fanés sature,
    Sur l’herbe et sur les eaux fait courir ses frissons.

    Le nuage a semé les horizons moroses,
    De ses flocons d’argent. Sur la marge des prés,

    Continuer la lecture
    Rayons d’octobre (I)
    Notez ce poème
  • Le château de cartes

    Un bon mari, sa femme et deux jolis enfants
    Coulaient en paix leurs jours dans le simple ermitage
    Où, paisibles comme eux, vécurent leurs parents.
    Ces époux, partageant les doux soins du ménage,
    Cultivaient leur jardin, recueillaient leurs moissons ;
    Et le soir, dans

    Continuer la lecture
    Le château de cartes
    Notez ce poème
  • Muses, adieu, et votre chant jazard

    Muses, adieu, et votre chant jazard !
    Adieu Phoebus, et ma fière déesse !
    Livres, adieu, adieu la tourbe espesse
    De mes amys, adieu tout jeu mignard !

    Adieu guiterre, adieu luth babillard,
    Toute harmonie et tout son de liesse,
    Gemmes, parfums, et toute gentillesse,
    Tout lieu hanté,

    Continuer la lecture
    Muses, adieu, et votre chant jazard
    Notez ce poème
  • Les Folles

    Si tu m’avais connu quand j’étais jeune et belle

    Y a seul’ment cinq six ans, t’aurais sauté en l’air

    Je peux dir’ que j’fauchais mon oseille à la pelle

    L’amour c’est un pactole mais faut savoir le faire

    J’ai fait mes premiers pas dans l’île de la Cité

    J’avais dans les treize

    Continuer la lecture
    Les Folles
    Notez ce poème
  • Le château de cartes

    Un bon mari, sa femme et deux jolis enfants
    Coulaient en paix leurs jours dans le simple ermitage
    Où, paisibles comme eux, vécurent leurs parents.
    Ces époux, partageant les doux soins du ménage,
    Cultivaient leur jardin, recueillaient leurs moissons ;
    Et le soir, dans

    Continuer la lecture
    Le château de cartes
    Notez ce poème
  • La quiddité du risque

    Fouetté de lie-de-vin tango,

    Énigmatique buse, je voyage, plus chinois que filou,

    Dans le fou rire dévoilé de ta jambe.

    Blotti dans l’ombre du rongeur,

    Je dépare le néant de ses gorilles, de ses bouchers :

    La
    Saxe et l’amiante rançonnent mes facultés.

    Coassante colombe, microcéphale

    Continuer la lecture
    La quiddité du risque
    Notez ce poème