Jacques

On dira de celui-là
Qu’il a crevé pour des prunes.
C’était un bon petit gas
Bien connu des nuits sans lune
Où sombrent les cors de chasse

Au fond de leurs bois dormants.

Où la fille à vin se lasse

D’aimer si physiquement.
Où l’on voit comme la truite

Fuser l’excellent couteau.

Où l’homme de la guérite

Pense à l’homme des barreaux.
Où le chien perdu grelotte

Et se cache d’exister.

Où sonne plus fort la botte.

Sonne pour l’éternité.
Bien connu des nuits sans lune.

Mieux connu d’un petit jour

Où gronde un sale tambour

Devant la fosse commune.
Il n’est pas encor très loin.

Il nous fait un gentil signe.

Il garde encor dans son poing

Un raisin de notre vigne.
Eclos. enfin éclos de la graine !

Et le

Juge explique à toutes gens

Devenus beaux et intelligents.
Et de boire à la riche fontaine.

Norge

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments