Le Cri

Pierre ou cuisse.

Cœur, esprit.

Rien qui puisse

Mieux qu’un cri.
(Qui te dit.

O grand sourd.

Que ce cri

Est d’amour?)
Cher élève.

Ton boyau fit des rêves

Déloyaux :
Frère loup.

Viens qu’on gueule.

C’est la seule

Fin pour nous.
Innocence.

Vois ta fleur

Qui se meurt

De silence.
Va. semelle.

Va humer

Ta lune et

Ta gamelle.
Miche et somme

Corde au cou.

Pour un homme

C’est beaucoup.
Mais c’est vent.

C’est vent pour

La louve en

Mal d’amour.
Nulle clé

Qui nous l’ouvre.

Ce vieux louvrc

Bien bouclé.
O calice

Interdit.

Le supplice

Est appris.
(Qui te dit

O grand sourd

Que ce cri

Est d’amour?)
L’autre adopte

Sans dégoût

L’us d’un docte

Rat d’égout.
Mais pour nous,

Viens qu’on gueule ;

C’est la seule

Fin de tout.

Norge

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments