Tic-Tac

Une poule sur un mur

Qui picole de l’azur.

Picoti el picota.
Une poule au bec de flûte
Qui picote des minutes
Et les amours que vous eûtes.
Une poule au bec de feu

Qui picote gens ci dieux.

Cheveu, cheveu par cheveu.
Une poule au bec aride

Adieu

Florence et

Ronde –
Qui picote dans le vide.
Picoti et picoia :
Un pareil tic-tac ôta
Leur pouvoir aux yeux d’Armide.
Un pareil tic-tac ôta

La potence au potentat.

Les saisons à l’Atlantide.
Comme le chef il ôta,

A l’amant de

Dalila.

Comme à l’avril tout lilas.
Aux mers, aux mers il ôta

La nef qui longtemps flotta

Et qu’Ulysse pilota.
Vivez, belles créatures.

N’attende/, n’attendez pas :

Une poule sur un mur
Picole un pain qui ne dure.
Picoti et picota.
Lèv’ ta queue et saute en bas.

Norge

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments