Si Je Meurs

Si je meurs, qu’aille ma veuve
à Javel près de Citron.
Dans un bistrot elle y trouve,
à l’enseigne du Beau Brun,
Trois musicos de fortune
qui lui joueront — mi,ré,mi —
l’air de la petite Tane
qui m’aurait peut-être aimé
puisqu’elle n’offrait qu’une ombre
sur le rail des violons.
Mon épouse, ô ma novembre,
sous terre les jours sont lents.

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Jacques Audiberti

Jacques Audiberti est un écrivain, poète et dramaturge français, né le 25 mars 1899 à Antibes et mort le 10 juillet 1965 dans le 5ᵉ arrondissement de Paris. Il est auteur d'une œuvre théâtrale importante, mais aussi de romans, d'essais, de poèmes et de critiques cinématographiques.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Chaque commentaire est une étincelle dans notre feu sacré. Enflammez-nous.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Parnasse

“trou de mémoire” ou l’oubli de l’instinct et les inventions