Des premiers parents…

Cal’n et
Abel avaient une sœur unique qu’ils appelaient
Putain et
Rebelle.

Un beau jour ils s’entre-tuèrent pour elle.

— Ça commence bien, dit
Adam.


Tu trouves? dit
Eve en souriant.


Enfin, tout de même, tu avoueras que c’est tragique ! dit
Adam.


La tragédie, ce n’est pas grand-chose, dit
Eve.
Une absence de savoir-vivre.

Et elle se reprit à rêver.

De temps à autre le serpent, en bon petit chien bien élevé, lui apportait la pomme que parfois
Eve daignait lui lancer.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments