La belle saison

A jeun perdue glacée
Toute seule sans un sou

Une fille de seize ans
Immobile debout

Place de la
Concorde
A midi le
Quinze
Août.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments