Sceaux d’hommes égaux morts

Sur les fesses du chef décapité était tatoué le prénom

du soldat familier et le prénom du chef était tatoué sur la poitrine de son

homme fusillé
Leurs mains enlacées et crispées faisaient semblant de

vivre encore
Misogynie mère des guerres
Tasses et théières
Seaux d’eau
Mégots morts

Deux corps sous les décombres dans l’ombre du décor.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments