Nocturne

Ici s’ouvre un monde nouveau
démasqué par la fin du jour
Le temps bascule

J’écoute

Je retiens mon souffle.
Une réponse dernière
Un pâle éclat
Un secret promis et tenu
Les mots
un essaim d’astres

Une plume une feuille
La nuit s’éclaire au centre
Au centre est la source de toute couleur
Au centre est l’avenir longtemps mûri sous les cendres
Au centre est mon amour pour ce monde

Ma joie mon espérance invincible et trahie.
j’irai mourir dans mon enfer
Je déchirerai les vestiges de la misère
Je délivrerai ce qui est immobile
Je perdrai mes enfants dans la clarté
Je forcerai les secrets de la douleur

J’écarterai les rideaux du théâtre de la mort.
Oubli
Mémoire
Roule miracle torrent puissance que l’aube arrive reparte revienne que fuient les tourbillons
Le silence est un tonnerre lointain
Toute défaite est mon triomphe

Jean Tardieu

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments